M16

GREP-PHOCÉEN : 0 / RCM : 39

By 8 octobre 2016 No Comments

Samedi 8 octobre 2016 stade de GEMENOS 14 H 30.

Aujourd’hui nous jouons à domicile et recevons le Rugby Club Marseillais.

Cet après-midi les cadets du RCM ont fait preuve d’une grande détermination et de beaucoup plus d’agressivité que les nôtres à tel point qu’il semblaient poussés par une force surnaturelle. (entendaient-ils le célèbre Roger COUDERC qui a donné son nom à leur stade, les encourager de son emblématique tirade «  ALLEZ LES PETITS » !!!!!

Dés le coup d’envoi, nous ne pouvions espérer une issue favorable pour les locaux. Rien ne pouvait nous permettre de penser que notre score puisse être débloqué tant notre jeu était de piètre qualité. Je vais quand même sans les nommer préciser que toute l’équipe n’est pas à blâmer, la troisième ligne a été présente au combat, une mêlée qui a tenu la dragée haute à ses adversaires gagnant même des ballons sur leur introduction mais malgré tout certains « gros » ont brillé par leur manque de coordination et leur retard récurant sur les soutiens.

Par contre peu de trois quart ont tenu leur poste avec efficacité, certains même pouvant être comparés à des « manchots » sur un glacier. Les trois ou quatre joueurs ayant été au rendez-vous se reconnaîtront.

Je soulignerai le comportement de l’arbitre, ouvert à la communication, qui a su donner à cette rencontre un coté attractif et de qualité.

Pour finir, on ne peut pas faire gagner une équipe quand tout l’effectif n’avance pas de concert. Je pensais avoir tenu dans les vestiaires, avant le coup d’envoi, un discours clair et limpide mais je constate que je n’ai pas été entendu et c’est bien regrettable. Un manque d’effectif lié à une infirmerie bien remplie ne peut suffire à expliquer cette situation.

Malheureusement quelques joueurs de qualité de cœur et de jeu ne peuvent pas porter l’équipe à bras le corps et il faudra se rappeler que le rugby est un sport d’équipe ou chacun doit respecter son partenaire. On peu tolérer un passage à vide mais en aucun cas un manque d’envie, un comportement désinvolte et indigne de ce sport.

À présent il faut tout remettre en question, modifier des positionnements, durcir les entrainements et ne pas hésiter à renvoyer au vestiaire celui qui par son comportement ne respectera pas ses coéquipiers ou entraineurs. Mieux vaut travailler avec un effectif réduit mais volontaire plutôt que faire de la garderie de garçons sans prétention ni volonté de pratiquer cette discipline. Il serait bon de rappeler aux cadets que nul n’est indispensable et que le fait de prendre une licence ne fait pas d’eux un joueur de rugby.

SEUL le travail paye, la persévérance, le courage et la qualité de jeu fera d’eux des rugbymen.

Yannick